Après une visite sur la côte normande à Ouistreham, je découvre l’estuaire de l’Orne. Pour mieux le comprendre plusieurs séjours en hiver seront nécessaires. Je travaille essentiellement l’aquarelle car ce paysage dénudé enveloppé de pluie, brouillard et silence laisse par moments apparaître une frêle lumière qui se fraie péniblement un passage dans le brouillard de novembre. Cette lumière et ce silence deviendront des éléments majeurs de cette série qui sera essentiellement faite de collage à l’aquarelle sur des fonds à l’acrylique. Ces peintures seront à l’origine des écritures tels les restes des coquillages posés sur le sable comme un alphabet supplémentaire à la forme couleur et qui trouveront plus tard leur plénitude dans la série Bourgogne.
La galerie Lehalle à Paris et l’ambassade du Portugal en présenteront une partie mais une inondation à l’atelier de Savigny sera à l’origine de la disparition de la majorité des œuvres sur papier.
 
 
série Univers de Silence, Normandie
Brume
150 x 150 cm
Le petit cerisier
120 x 120 cm
Univers de silence
146 x 114 cm
retour au menu